Juger sous Vichy – Juger Vichy

19,00

Cet ouvrage resitue les chronologies et les spécificités liées à l’exercice des professions des différents acteurs du monde du droit – magistrats, avocats, universitaires, haute fonction publique – ainsi qu’à leur participation aux juridictions d’exception et aux commissions administratives.

Catégorie :

Description

Juger sous Vichy, puis juger à la Libération. Servir l’État français et le maréchal Pétain, auquel ils ont prêté serment de fidélité, puis juger dans la France libérée et présider les juridictions de l’Épuration. En quelques années, les mêmes magistrats ont eu à affronter des situations pour le moins complexes, sinon contradictoires, sur lesquelles tout regard rétrospectif doit être remis dans son contexte historique. Les repères chronologiques sont essentiels car les attitudes des juges, comme celles de la plupart des Français à l’égard du régime de Vichy, vont évoluer entre 1940 et 1944.

Cet ouvrage resitue les chronologies et les spécificités liées à l’exercice des professions des différents acteurs du monde du droit – magistrats, avocats, universitaires, haute fonction publique – ainsi qu’à leur participation aux juridictions d’exception et aux commissions administratives. Il regroupe une sélection d’articles publiés sous l’égide de l’Association française pour l’histoire de la justice depuis près de vingt ans, enrichie des travaux de recherche les plus récents sur les Années sombres et la Libération.

Sous la direction de Jean-Paul Jean, Association française pour l’Histoire de la Justice, Documentation française, 452 pages – Parution : 10/2018

Préface de Robert Badinter.
Avec les contributions de : Alain Bancaud, Marc Olivier Baruch, Daniel Bougnoux, Tal Bruttmann, Claire Courtecuisse, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Laurent Douzou, Maurice Dumolard, Paul Dreyfus, Catherine Fillon, Jean-Louis Halpérin, Sylvie Humbert, Liora Israël, Jean-Paul Jean, Yves Ozanam, Denis Salas, Virginie Sansico, Anne Simonin, Pierre Truche.

 

 

Informations complémentaires

Auteur(s)

Jean-Paul Jean