Exposition « Les Femmes et la Justice : les avocates, les magistrates et les accusées passent à la barre »

Du 20 octobre 2016 au 28 février 2017. Prolongation jusqu’au 31 mai 2017. 

Dans une salle d’audience, il n’y a pas de sexe faible, mais des femmes qui sont passées du rôle d’accusées à celui d’acteurs majeurs de la justice.

Le genre féminin a longtemps été représenté du côté des accusées : Marie-Antoinette, Thérèse Humbert, Henriette Caillaux ou encore Jeanne Weber surnommée l’Ogresse de Belleville.

De l’autre côté du box, avocats et juges sont aujourd’hui dans une très grande majorité des femmes. Si les places les plus en vues sont toujours occupées par une poignée d’hommes qui portent la robe, plusieurs « femmes de loi » ont déjà marqué l’histoire de leur empreinte. Les premières avocates de France (Jeanne Chauvin, Sophie Balachowski Petit) et les premières magistrates (Simone Rozès) qui ont dû et su se battre pour accéder à leur profession ; certaines ont défendu des causes retentissantes (Gisèle Halimi, Isabelle Coutant-Peyre, …), d’autres sont devenues Bâtonniers (Dominique de la Garanderie, Christiane Feral-Schuhl…), et d’autres encore ministres (Elisabeth Guigou).

Le Musée du Barreau, à travers plusieurs documents inédits, a voulu rendre hommage à toutes ces femmes qui ont fait notre histoire.

Cette exposition s’accompagne d’un catalogue d’exposition intitulé Les Femmes et la Justice : les avocates, les magistrates et les accusées passent à la barre, comprenant de nombreuses illustrations et des fac-similés, paru aux Editions de la Martinière.

 

2017-05-03T12:44:03+00:00 18 octobre 2016|Catégories : Actualités, Expositions temporaires|