Le musée du Barreau de Paris célèbre le parcours exceptionnel de René Bondoux, figure emblématique du XXe siècle. Avocat renommé, premier secrétaire de la conférence du stage, René Bondoux a marqué l’histoire non seulement par sa brillante carrière d’avocat, mais aussi par ses exploits sportifs et militaires.

Médaillé olympique au fleuret, aux jeux de 1932 et 1936, Bondoux a laissé un souvenir de grande élégance dans le monde de l’escrime. Son courage et son dévouement ont également brillé lors de la Seconde Guerre mondiale. Fait prisonnier en 1940, il a rejoint de Gaulle dès qu’il a pu en Afrique du Nord. Il a participé au débarquement de Provence et combattu les forces allemandes jusqu’à Berlin, à la tête d’un régiment de blindés. Sa bravoure et son intelligence le signalèrent au maréchal de Lattre de Tassigny qui en fit son chef de cabinet. C’est à ce titre qu’il fut présent à ses côtés, lorsque ce dernier reçu, au nom des forces françaises, aux côtés des alliés, la reddition de l’Allemagne du maréchal Keitel le 8 mai 1945. Il a été élu au Conseil de l’Ordre en 1952 et bâtonnier en 1963.Il a alors marqué la vie de l’Ordre de son empreinte par ses combats pour l’indépendance de l’avocat et la défense de son secret professionnel.

L’exposition « René Bondoux, avocat et champion olympique (1905-2001) » se tiendra à la Maison des avocats (porte de Clichy), du 2 mai au 30 septembre 2024.

En parallèle, les visiteurs pourront découvrir des objets personnels ayant appartenu à René Bondoux, exposés dans les vitrines du 3e étage de la Maison du Barreau. Ces pièces, chargées d’histoire, offrent un aperçu intime de la vie de cet homme d’exception.

 

Maison du Barreau – 3e étage.