Le Juge et l’Assassin est sorti au cinéma le 10 mars 1976.

L’histoire est inspirée de la vie du tueur en série du XIXème siècle Joseph Vacher.

Synopsis : Joseph Bouvier est révoqué de l’armée à cause de ses excès de violence. Suite à ce renvoi, il s’attaque à sa fiancée et tente de se suicider, en vain. Après un séjour en hôpital psychiatrique, Joseph ressort de cet endroit et décide de se venger sur toutes les personnes qui croiseront son chemin en Ardèche. Non loin de là, le juge Rousseau, passionné par l’affaire, prend part à l’investigation et se met sur les traces de Bouvier. Le début d’une chasse à l’homme…

Ce film, plusieurs fois nominés aux Césars 1977, a remporté le César du meilleur scénario original ou adaptation pour Jean Aurenche et Bertrand Tavernier et le César du meilleur acteur pour Michel Galabru.

Dans ce film, aucun avocat n’apparaît à l’écran.

La loi du 8 décembre 1897 permet l’arrivée de l’avocat dans le bureau du juge d’instruction, marquant le début d’une mutation importante de la procédure pénale. Avant cette loi, l’inculpé ne pouvait être assisté d’un conseil qu’à partir du moment où il était renvoyé devant la juridiction de jugement.

Petit aperçu de l’affiche et des photos originales du film conservés dans nos fonds…