Fille d’Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (La Terre), Thémis est une déesse grecque dont le nom signifie « Loi divine ». Epouse et conseillère de Zeus, elle veille au bon rapport des dieux entre eux et possède également le don de prédire l’avenir.

Elle est souvent représentée tenant les plateaux d’une balance avec laquelle elle pèse les arguments des parties adverses ; elle est aussi ornée d’une épée ou glaive symbole du châtiment, et d’un bandeau sur les yeux en signe d’impartialité.

Thémis est souvent confondue avec sa fille Dicé, personnification de la Justice, c’est à dire des jugements équitables et des droits établis par la coutume et les lois humaines.

Elle est également la mère de Prométhée, à qui elle transmet une partie de sa sagesse puisqu’elle est présentée comme faisant preuve d’une grande prudence et connait certains secrets essentiels.

Thémis symbolise une justice fondée sur la connaissance et la sagesse.

Dans la mythologie romaine, Thémis est nommée Justitia.

 

Gravure noir et blanc vers 1774, d’après L.A. Giraud. Acquisition 2005.

 

Détail de la gravure – Thémis et le Temps.

 

Description de la gravure :

  • A gauche : scène montrant l’arrivée de Thémis (la Justice), tenant un lion en laisse. Elle est suivie par le Temps qui porte sa faux, ainsi que l’épée et la balance de la Justice. Un angelot couronne Thémis, entourée par une foule ;
  • A droite : entrée d’un temple antique.

Plus bas, de part et d’autre de la petite scène : « Thémis triomphante / Présenté A S.M. Louis XVI. / D’ou viennent ces transports et quel chant d’allegresse / Un Peuple tout entier éleve jusqu’aux Cieux, / Le retour de Thémis excite son ivresse. / Elle abat les méchants, et rend le Peuple heureux. / Eprouve enfin Thémis, des transports d’allegresse / Hercule vient t’offrir ton zellé protecteur. / Ce Prince t’apuiant de sa rare Sagesse, / Par ton heureux retour, a fait notre bonheur. »
Sur un phylactère, au-dessous de la petite scène : « LEGUM FRANCORUM ILUSTRISSIMUS PROTECTOR ».