Pièces à conviction

Une pièce à conviction, c’est un objet placé sous scellé, déposé au greffe du tribunal et utilisé pour la recherche de la vérité dans une affaire pénale. « L’arme du crime », quand elle a pu être retrouvée et identifiée, constitue bien sûr une pièce à conviction de choix. Mais les « scellés » – appellation courante, dans les professions judiciaires, des pièces à conviction – peuvent être multiples et de différentes natures.
Certaines affaires en dénombrent des centaines. Les pièces à conviction sont souvent les grandes oubliées des récits de procès.

Le Musée du Barreau a retracé plusieurs grandes affaires judiciaires (Gouffé, Pranzini, Lafarge, Landru, Petiot, Dominici, Patrick Henry…) sous l’angle des pièces à conviction du 16 novembre 2017 au 31 mars 2018, en collaboration avec les Archives et le Musée de la Préfecture de Police et la Bibliothèque des Littératures policières et a été rendu possible grâce à des prêts de plusieurs collectionneurs particuliers.

Un catalogue d’exposition, écrit par Me Emmanuel Pierrat, Avocat, Conservateur du Musée et M. Jérome Pierrat, Journaliste, illustré de dessins inédits d’Aleksi Cavaillez et de nombreux documents d’archives, notamment issus du musée du Barreau de Paris, est paru aux Editions de la Martinière. Il est actuellement toujours en vente au Musée.

2018-12-13T12:12:30+00:0013 décembre 2018|Catégories : Expositions virtuelles|